Baisse du trafic moyen des sites web en France en 2012, explosion des applis

2012 - Tendances du web

Périmètre

  • Etude réalisée du 1er janvier 2011 au 31 décembre 2012
  • Périmètre de 3 553 sites web et 136 applications

Publiée le 24/01/13 – Pour la première année, la fréquentation moyenne des sites web en France est en recul en 2012… tandis que celle des applis mobiles est en plein essor.

Trafic des sites web en France : -1 % en moyenne sur l’année 2012

Seul le 4ème trimestre 2012 a été performant (+1,7%) grâce au mois d’octobre

Le graphique suivant présente l’évolution de la fréquentation enregistrée en moyenne pour un site web en France entre l’année 2011 et l’année 2012, avec le détail mensuel.

En 2012, pour la première année, les visites ont diminué de 1% en moyenne pour un site web en France :

  • En 2011, la croissance avait déjà nettement diminué avec une progression des visites de « seulement » 1,5% en moyenne (recul des 3ème et 4ème trimestres),
  • vs une progression moyenne de 7% en 2010.

La fréquentation moyenne des sites web au cours des trois premiers trimestres 2012 a été inférieure à celle de 2011, avec de fortes baisses en mars, mai, juin et août :

  • 1er trimestre 2012 : -1,8% vs le 1er trimestre 2011 (-5,5% en mars 2012)
  • 2ème trimestre 2012 : -1,7% vs le 2ème trimestre 2011 (-3,7% en mai et -5% en juin 2012)
  • 3ème trimestre 2012 : -2,2% vs le 3ème trimestre 2011 (-4% en août 2012)

Et se reprend quelque peu au cours du dernier trimestre avec un bon mois d’octobre :

  • 4ème trimestre 2012 : +1,7% vs le 4ème trimestre 2011 (+4,2% en octobre 2012).

Trafic 2012

2012 : le trafic des applications en plein essor en France

Applications 2012

Décembre 2012 : +73,9% en moyenne pour le trafic des applications vs -0,9% pour les sites web

Applications Sites web Décembre 2012

En France, plus de deux tiers des applications ont un trafic en progression en décembre 2012 vs décembre 2011

Ce graphique présente la part cumulée des applications en fonction de l’évolution de leur trafic enregistré en France en décembre 2012 vs décembre 2011.

Près de 30% des applis ont vu leur trafic plus que doubler en un an :

  • La moitié des applications enregistrent une hausse supérieure à 48,6%
  • 25% des applications enregistrent une hausse supérieure à 120%
  • 25% des applications enregistrent une baisse au moins égale à 10%

Applications Décembre 2012

Alors que près de 61% des sites web ont un trafic en baisse

Ce graphique présente la part cumulée des sites web en fonction de l’évolution de leur trafic enregistré en France en décembre 2012 vs décembre 2011.

En décembre 2012 vs décembre 2011 , la moitié des sites web enregistrent une baisse au moins égale à 7,2% :

  • 25% des sites web enregistrent une baisse au moins égale à 29,5%
  • 25% des sites web enregistrent une hausse de plus de 12,2%

Sites web Décembre 2012

Pour la première année, la fréquentation moyenne des sites web est à la baisse en 2012 : -1% comparé à 2011. Seul le 4ème trimestre est en progression grâce à un bon mois d’octobre.

En parallèle de cette baisse, les applications mobiles sont en pleine croissance avec des évolutions mensuelles de leur fréquentation dépassant les 50% (+74% en décembre 2012 vs décembre 2011). La frénésie autour des smartphones et tablettes se poursuit et les applications mobiles en sont les grandes bénéficiaires.

On assiste ainsi à un profond changement du mode de consommation online : nouveaux supports, nouveaux contenus avec, clairement, la mobilité en toile de fond… Dans ce contexte, plus que jamais, les sites web se doivent de rester attractifs et de gagner en performance.

Méthodologie

Nous nous intéressons dans cette étude à l’évolution moyenne des visites enregistrées pour un périmètre de sites web et d’applications.

Lors de la constitution du périmètre, un site ou une application ne sont retenus que si les critères de sélection mis en place sont respectés. Ces critères sont stricts, leur but est d’écarter les sites et applications d’audience anecdotique, d’audience chaotique, ou dont les données collectées soulignent un dysfonctionnement dans la mesure.

Nous étudions la consultation des sites et applications dont le trafic est majoritairement généré en France, et uniquement les visites réalisées depuis ce pays.